La vache et le tigre

« Un jour, une vache rencontra un tigre sur son chemin ; l’animal carnacier était prêt de se jeter sur la vache et d’en faire sa proie, lorsqu’elle lui représenta qu’elle avait un enfant qu’elle allaitait, qu’il allait périr si sa mère périssait ; elle le supplia donc de la laisser aller donner à tetter à son enfant, avec promesse de sa part qu’elle reviendrait se livrer d’elle-même à lui pour lui servir de pâture, dès que son enfant serait en état de se passer d’elle. On se doute bien que le tigre fit beaucoup de difficultés ; il répondit à la vache qu’elle mentait, qu’elle ne reviendrait pas, qu’il ne voulait pas être sa dupe, etc. Cependant la vache redoubla ses instances, et supplia le tigre si pathétiquement qu’elle le persuada ; il se rendit donc à l’amour de la vache pour son enfant, et la laissa aller. La vache tint parole au tigre, elle revint au même endroit après quelque tems : le tigre s’y trouva et fut on ne peut plus frappé d’admiration de la conduite de la vache ; mais au même moment il tomba mort à ses pieds. »
– Le Gentil, Voyage dans les mers de l’Inde (1769)

Source :

• Les Indes florissantes, Anthologie des voyageurs français (1750-1820) de Guy Deleury :

Pongal et la vache sacrée, p. 595

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s